Une figure particulière de l'opinion : le stéréotype

Nous avons conclu ensemble au caractère illusoire de l'opinion : incapable de se justifier, elle parle finalement "pour ne rien dire", véhiculant des jugements qu'elle pense vrais, mais qui ne se révèlent que de l'ordre de la croyance.

En voilà un type particulier : le stéréotype.

Dans son petit ouvrage Atlas des préjugés, Yanko Tsvetkov figure la carte de l'Europe vue par les différentes nations : celle que je vous propose ici reflèterait la façon dont les Français la perçoivent. Vous pouvez consulter l'ouvrage pour découvrir comment la France est à son tour jugée par d'autres pays européens... nous ne sommes pas épargnés!

Ne niez pas : vous avez ri!

Le stéréotype est un cliché collectif qui détermine notre façon d'appréhender une réalité. Observons un peu : les finlandais produisent des téléphones (les connaissez-vous pour autre chose que cela?), l'Espagne est synonyme de "vacances pas chères", et des Anglais on ne retient que le fait qu'ils auraient condamné Jeanne d'Arc!

Seulement, à ne ramener l'altérité (= la figure d'Autrui) qu'à ce qui nous sert, ne passons-nous pas à côté de son identité réelle, et de quelque beauté? Le monde - et notre esprit! - ne méritent-ils pas mieux que ces étiquettes collées?

Tag(s) : #TSINEE

Partager cet article

Repost 0