Le propos de ce matin était de vous montrer que la prétention qu'a la philosophie à produire des énoncés vrais est légitime. Nous en étudierons un certain nombre cette année, mais je ne pouvais achever le cours d'introduction sans vous en donner une illustration. Je me suis appuyée sur la démarche de Descartes dans la sixième des Méditations métaphysiques : Descartes affirme la supériorité de la pensée abstraite sur l'imagination. Pour appuyer cette thèse, il mène une expérience de pensée, que vous trouverez figurée au moyen de la "carte mentale" jointe et il établit finalement que l'imagination s'embourbe dans la confusion, rencontre rapidement sa limite, tandis que l'entendement se déploie encore.

Encore une occasion de revenir sur une représentation courante que nous pouvons avoir : l'imagination, certes, "rend présents" des éléments absents. Sa puissance combinatoire semble exceptionnelle : nous pouvons créer des figures qui n'appartiennent pas au réel (songez à la licorne, ce drôle de cheval à corne de rhinocéros!).

Toutefois, dès lors qu'il s'agit de connaître, c'est l'entendement qui affirme sa supériorité, parce qu'il permet de dépasser la confusion dans laquelle nous jette le sensible.

Dès lors, développer une pensée abstraite, comme le propose la philosophie, ne doit pas vous effrayer. L'époque veut qu'elle soit "prise de tête", vous vous apercevrez qu'au contraire, elle vise à comprendre la complexité du réel.

Tag(s) : #TSTL

Partager cet article

Repost 0